vmz

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | Face à Trump ? Faire le mur ! (01-02-2017)

Un mur entre les Etats-Unis et le Mexique. La proposition phare du candidat Trump a presque des allures d'eau chaude ou de fil à couper le beurre. Combien d'articles, de livres, de films exposent d'ores et déjà des morceaux de ce mur que ni Républicains, ni Démocrates n'ont remis en cause ? Aujourd'hui, la construction de cette enceinte, en lieu de paraître absurde, semble «difficilement réalisable». L'heure de l'engagement n'a-t-elle pas sonné ?

Transport et ouvrages d'art | Urbanisme et aménagement du territoire | Etats-Unis

La bourse s'affole ! La perspective d'un nouveau mur réjouit, aux Etats-Unis, les majors de la construction. Leurs actions, à Wall Street, s'envolent.

Toutefois, il faut, aux côtés de bâtisseurs, des ingénieurs et des architectes. Un article paru le 14 janvier 2017 sur le site Business Insider affirme que ce «mur défie l'éthique d'une profession».

A cette occasion, il est fait allusion au «code d'éthique» de l'American Institute of Architects (AIA) lequel réunit près de 89.000 professionnels : «les membres doivent défendre les droits de l'homme dans toutes leurs activités professionnelles» et «exercer un jugement impartial».

Si jusqu'à présent l'idée d'un mur dérange, son «architecture» n'est pas encore un sujet et le rappel aux règles de déontologie, aussi nécessaire soit-il, n'est pas entièrement d'actualité.

Ceci étant écrit, les positions du maître de la Maison Blanche divisent un pays et, par voie de conséquence, toute une profession. Le site Quartz s'en est déjà fait l'écho en novembre dernier : «les architectes ont une connaissance unique de Donald Trump, ce magnat de l'immobilier qui a construit sa fortune en réalisant des tours dorées, des hôtels et des casinos. De grands noms de l'architecture ont déjà fait l'expérience des méthodes et des menaces du président élu».

Pour autant, l'American Institute of Architects a «immédiatement déclaré son soutien complet à l'administration Trump, quelques heures après que les résultats ont été confirmés».

Quartz rappelle alors les propos du président de l'AIA, Robert Ivy : «durant la campagne présidentielle, Donald Trump a promis d'engager près de 500 milliards de dollars en infrastructures sur cinq ans. Nous nous tenons prêts à travailler pour lui».

Ces propos, entre autres, ont provoqué la colère de The Architect's Newspaper : «Si la rédaction est d'accord avec l'idée qu'un rassemblement est vital pour faire progresser le pays (et la profession d'architecte), The Architect's Newspaper est en profond désaccord avec ce mémorandum conciliant de Robert Ivy».

«En outre, le langage imprécis de cette note, sa position non-critique et les félicitations qu'elle porte en plus de révéler une incompréhension délibérée des objectifs politiques du président élu, […] met au service d'objectifs destructeurs les 89 000 membres [de l'organisation]», regrette le magazine.

Aussi, The Architect's Newspaper dénonce «cette volonté de comprendre l'impact positif que pourraient avoir des infrastructures comme le mur proposé ou encore les centres de détentions, les prisons privées ou fédérales, les équipements militaires qui ont pour but de mener à bien les objectifs de déportation du président élu. Ignorer le rôle que pourrait jouer des architectes en créant et en perpétuant des inégalités fondées sur un idéologie raciste et patriarcale est un acte irresponsable et répréhensible».

Quelques démissions de l'AIA ont depuis eu lieu dont celle, très commentée sur le site internet de The Architect's Newspaper, de Fritz Read.

Pour l'heure, face à cette polémique, l'AIA se retranche derrière son impératif de neutralité. L'Histoire jugera la pertinence de ce choix.

Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


tos2016
vz

Visite |Shigeru Ban pris la main dans le panier

La presse américaine ne tarit pas d’éloges pour le nouveau musée d’Aspen, conçu par Shigeru Ban. Inaugurée le 9 août 2014, la nouvelle institution a choisi une «marque» en guise...[Lire la suite]

vz

Visite |Babin+Renaud, de rouille et de plots

Comptant 84 logements, un centre social, une halte-garderie, une bibliothèque et un centre d'animation, le bâtiment livré en janvier 2014 par les architectes Jean-François Renaud et Eric Babin dans le XVIIIe arrondissement...[Lire la suite]


vz

Chronique |AS.Architecture-Studio dans la ronde du modernisme triomphant

Dix fois moins cher que la Philharmonie de Paris dans un projet tout aussi coûteux ou presque. L’arithmétique des grands desseins est parfois surprenante. Le prix de la restructuration de la Maison de la Radio s'élève...[Lire la suite]