tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Edito | Tour Eiffel : cet autre mur de la honte (05-04-2017)

Il y a, aux Etats-Unis, un mur qui défraye la chronique. Il y a, désormais, à Paris, un autre mur mais qui, lui, promet d'être érigé dans l'indifférence. Les deux pourtant, imaginés pour des raisons, dit-on, sécuritaires, séparent et isolent. Au pied de la Tour Eiffel, c'est, sans doute, la réinvention de l'espace public qui est promise aux citoyens.

Verre | 75007

Paris a toujours eu quelques problèmes avec ses espaces publics et ses lieux de représentation : la place des Vosges a pu servir de grand' place royale quelque temps avant d'être transformée en parc et l'inclinaison de la piazza Beaubourg n'est pas la plus confortable pour les rassemblement.

Depuis trois ans, d'aucuns crient, face à la transformation de la place de la République, au génie ! L'opération est classique, un peu ennuyeuse, mais tellement salutaire dans une ville où toutes les grandes places sont d'imposants carrefours à sens giratoire plutôt inhospitaliers pour le piéton.

Trois ans plus tard, l'esplanade des droits de l'homme n'en finit pas d'être rénovée, le parvis du Palais de Tokyo sombre dans sa déchéance et les quais, transformés en «Parc Rives de Seine», laissent aux badauds une promenade sur l'asphalte de feue la voie express Georges Pompidou… quel charme !

Trois ans plus tard, sous la menace, dit-on, des attentats, il faut encercler la tour Eiffel d'un mur de verre. Triste nouvelle. La liberté d'aller et venir sous la dame de fer n'est plus permise. Il faudra dès lors présenter patte plutôt qu'arme blanche.

Cet espace public sera donc coupé du reste de la ville par un mur de verre pare-balle de 3 mètres de haut. Plus aucune manifestation ne pourra y prendre place.

A terme, il en ira, sans aucun doute, de la privation de ce prestigieux vide urbain. Autant que sentes, venelles et passages voulus par Christian de Portzamparc au sein de l'âge 3 de la ville qu'il a tenté de mettre en pratique au sein de la ZAC Rive Gauche : l'ilôt ouvert qu'il promettait là n'a d'ouvert que le nom. Tous sont armés de grilles et de digicodes.

Alors, bientôt, quand la menace terroriste ne sera plus, le mur de verre, autour de la tour Eiffel sera, lui, toujours présent. Il verra probablement ses portiques de sécurité remplacés par des guichets et pour apercevoir la dame de fer d'en dessous, il faudra sans doute, payer et payer cher !

Triste avenir mais logique avenir. Après tout, la ville privatise d'ores et déjà régulièrement le Champs de Mars pour des concerts payants et la manne touristique est trop belle pour s'en détourner.

Enfin, vingt millions d'euros seront engouffrés dans un mur aussi invisible que la pyramide du Louvre est transparente. Plus triste, un architecte sera l'auteur de cet outrage sécuritaire ; et c'est Dietmar Feichtinger qui se prête curieusement à ce troublant jeu...

Jean-Philippe Hugron

Réactions

gabriel | parisien | paris | 06-04-2017 à 11:02:00

Chers amoureux de Paris,

Un pas de plus dans le ridicule des mesures sécuritaires inutiles a été franchi avec le vote par la mairie de Paris de la construction de ce mur de verre autour de la Tour Eiffel.
Si comme moi vous êtes choqués par ce niveau de bêtise, n'hésitez pas à signer et partager cette pétition.
N'ayons pas peur, rendons sa beauté au parvis de la Tour Eiffel et récupérons un peu de liberté.

https://www.change.org/p/anne-hidalgo-n-ayons-pas-peur-refusons-de-murer-la-tour-eiffel

Réagir à l'article


tos2016
elzinc

Présentation |Ca plane pour SOM !

«890 millions de dollars» pour un édifice «culturellement significatif». Le magazine anglophone Sourceable, spécialiste des questions industrielles, ne tarit pas d'éloges quant au nouvel aéroport...[Lire la suite]

elzinc

Album-photos |Pris en flag' à Miami !

Leurs bureaux sont à Paris et l'une de leurs dernières réalisations, à Miami. BarbaritoBancel Architectes a en effet récemment livré le «flagship» Dior de la métropole floridienne qui...[Lire la suite]


elzinc novembre

Album-photos |La Trinité : CAB est d'Equerre

«Ce bâtiment est tel un fond de scène. Nous l’évoquons comme une infrastructure et nous nous sommes servis de l’architecture pour faire de l’urbanisme», affirme Marc Botineau, associé de CAB....[Lire la suite]