tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | L'architecture qui valait 51,6 milliards (19-04-2017)

Après les chiffres publiés par le Conseil National de l'Ordre des Architectes dans le cadre de l'Observatoire de la Profession, la MAF rend compte dans rapport statistique de «l'évolution de l'activité des architectes français». Des chiffres éloquents qui permettent d'appréhender la réalité d'un marché.

France

L'édition 2017 du rapport rendu par la Mutuelle des Architectes Français porte sur «les travaux 2015 déclarés par les architectes en 2016». «Ces chiffres collectés par la MAF donnent une vision précise de l'évolution de l'activité des architectes français», affirme Jean-Claude Martinez, président de la compagnie d'assurance.

Un rapide coup d'oeil montre que les évolutions depuis 2014 sont relativement faibles, en étant principalement toutes, à la baisse.

L'activité des architectes, sous le prisme des montant de travaux déclarés à la MAF, diminue de 3,4 % pour un montant estimé à 51,6 milliards d'euros.

30,8 % de leur activité proviennent du secteur public, un part en baisse de 2,8 points alors que le privé représente 69,2 % de leur carnet de commandes. Cette tendance, avec la diminution des dotations de l’État aux collectivités locales, promet, dans les années à venir, de se poursuivre.

Dans ce contexte, la part de «l'entretien-réhabilitation» tend, en revanche, à croître quand, logiquement, celle de la construction neuve diminue. Les rénovations thermiques ou encore la restructuration d'un patrimoine tertiaire vieillissant sont autant d'opportunités à désormais privilégier.

En terme de programme, la conception de logements collectifs reste la part la plus importante de l'activité des architectes adhérants de la MAF. Elle représente près de 32 % de leur activité.

La conception de locaux industriels, même si elle constitue la part la plus marginale de leur activité (3,87%), présente la plus forte progression entre 2014 et 2015, soit près de 14,56 %. Bureaux et logements individuels connaissent, quant à eux, parmi les plus fortes baisses.

Les écarts régionaux sont assez troublants. La France semble coupée en deux. Au Nord, à l'exception de la Bretagne et de la Franche-Comté, toutes les régions connaissent une baisse de leur activité. Au Sud, à l'exception de la Corse et du Limousin, toutes les régions ont connu une hausse de leur activité.

L'activité de la grande majorité des régions reste dominée par le logement collectif locatif ou en accession. Dans ce tableau, quelques exceptions sont à noter : le Poitou-Charente où la santé et l'habitat individuel isolé représentent près de 25 % de l'activité ; le Limousin où l'activité est dominée par la santé et la culture, et la Franche Compté dont 17 % de l'activité a été réalisé dans le cadre d'aménagements urbains.

La région Ile-de-France concentre la grande partie de l'activité avec un montant de travaux de 13,43 milliards d'euros. Viennent ensuite la région Rhône-Alpes (6,2 milliards), PACA (4,3 milliards), Aquitaine (3,1 milliards), Pays de Loire (2,6 milliards), Nord-Pas-de-Calais (2,3 milliards), Midi-Pyrénées (2,3 milliards) et Bretagne (2,2 milliards).

Les autres ne dépassent pas les 2 milliards d'euros. Le plus faible montant est enregistré, quant à lui, dans le Limousin (306 millions d'euros).

Ne reste désormais plus qu'à attendre les chiffres 2016… leur perspective devrait être réjouissante puisqu'il paraît qu'officiellement la reprise était là !

Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


tos2016
elzinc

Album-photos |Le centre d'innovation de Santiago ? Elemental, mon cher Watson

«La plus grande menace pour un centre d’innovations est l’obsolescence fonctionnelle et stylistique», affirme Alejandro Aravena. Aussi, le fondateur de l’agence chilienne Elemental a conçu un parti atemporel...[Lire la suite]

elzinc novembre

Brève |Espace collectif à Casablanca : Workshop 'CasaLyon'

En réponse à une demande formulée par l’orphelinat de Sidi Bernoussi, à Casablanca, pour l’aménagement de ses espaces extérieurs, le collectif de jeunes architectes PourquoiPas ?! et plusieurs...[Lire la suite]


elzinc

Livre |L'architecture 'invisible' de Bernard Zehrfuss

Bernard Zehrfuss, Fitzcarraldo de Fourvière ? En s’appropriant les pentes de la colline sur laquelle, autrefois, se développaient les gradins de l’amphithéâtre de Lugdunum et en y logeant le musée...[Lire la suite]