tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Album-photos | Buzzo Spinelli, en finesse (07-06-2017)

Le programme est improbable : 20 box pour pêcheurs, un local poubelle et un étal pour la vente du poisson. Le site est, quant à lui, remarquable. Au pied des falaises de Bonifacio, le lieu-dit porte le nom d'Ortu Duzzi, les jardins d'eau douce… L'agence Buzzo Spinelli Architecture (Isabelle Buzzo et Jean-Philippe Spinelli) a pris le parti simple et efficace de construire le long de la paroi rocheuse afin de libérer un parvis devant la construction. Avec subtilité, le bâtiment se déhanche légèrement pour suivre le mouvement de la falaise. Le béton blanc mis en œuvre permet la bonne intégration de l'équipement et la présence de bois évoque les pontons du port. Bref, de l'architecture dans un paysage.

Bâtiments Publics | Béton | Corse du sud

02()_S.jpg
Photographe : Serge Demailly
Afficher en plus grand

03()_S.jpg
Photographe : Serge Demailly
Afficher en plus grand

04()_B.jpg
Photographe : Serge Demailly
Afficher en plus grand

05().jpg
Photographe : Serge Demailly
Afficher en plus grand

06()_S.jpg
Photographe : Serge Demailly
Afficher en plus grand

08()_B.jpg
Photographe  : Serge Demailly
Afficher en plus grand

09().jpg
Photographe  : Serge Demailly
Afficher en plus grand

Réagir à l'article


tos2016

elzinc novembre

Portrait |Bruno Rollet, des nouvelles du front ?

Les conditions difficiles d’exercice du métier d’architecte ou encore la réduction des prérogatives d’une profession amènent de nouvelles pratiques. Dans ce contexte, l’angle d’attaque social...[Lire la suite]

elzinc novembre

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Fernando Higueras, un brutaliste en l'île

A l’heure où l’architecture peut se limiter à quelques effets de façade – peut-être le seul espace de liberté d’une profession – les regards se tournent, nostalgiques, vers le...[Lire la suite]