tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Actualité | Europacity, BIG et son 'grand truc' (04-10-2017)

Small is beautifull ? BIG se frotte à la dure réalité française. L'ambition est suspecte et la démesure du programme immobilier soutenu par Immochan, plus encore. L'équipement commercial promis à Gonesse, au nord de Paris, fait l'objet de vives critiques. La copie a depuis été revue et corrigée… et l'ensemble prend lentement des allures de proto-ZAC...

France | BIG

Le projet est étrange. Un tant soit peu nébuleux. Un groupe – Immochan – un investisseur – Alliages & Territoires, chinois – et un starchitecte – Bjarke Ingels, danois.

BIG dans cet étonnant concert semble être un faire valoir pour faire avaler... la pilule. BIG est, avant tout, une signature...pour ne pas dire une marque. Le projet est commercial, l'étiquette serait gage de qualité.

La communication autour d'EuropaCity n'a jamais réellement été clairs quant au rôle de la célèbre agence. Sa mission n'a pourtant été que celle de concevoir un plan masse… Sur les perspectives aux couleurs acidulées, l'étonnante corolle ludique a fait peur. BIG n'ira sans doute pas beaucoup plus loin que le schéma directeur.

Et pour cause, la grande échelle constitue, en France, une menace. La voir associée à un seul et unique nom, pis encore. Bjarke Ingels reconnaît – et comprend ? – l'opposition qu'éveille ce qu'il désigne comme son «grand truc» qui «apparaîtrait tout d'un coup» au milieu des champs, à Gonesse. 

L'agence danoise a du, dans ce contexte frileux, revoir sa copie… mais cette fois-ci accompagnée ! A ses côtés, les architectes de L35, les paysagistes de BASE et les ingénieurs de SETEC.

02()_B.jpg

Le 27 septembre dernier, un nouveau projet a donc été présenté. BIG, pour son «grand truc» prône désormais «l'ouverture» et «la diversité». Bref, le Danois semble bel et bien acculé et son désir mégalomane est outrageusement contrarié. Pour lot de consolation : la halle d'exposition dont la conception lui est promise.

Le schéma prend alors doucement mais sûrement le chemin d'une pseudo ZAC… «à taille humaine» bien entendu...avec ses places, ses rues… et sa collection de flacons. Huit concours d'architecture* ont été lancés en juillet dernier pour huit bâtiments «iconiques». En lice, Amanda Levete, Dominique Perrault, Bernard Tschumi ou encore Manuelle Gautrand.

La maîtrise d'ouvrage se félicite désormais d'un «quartier urbain» sinon d'un ensemble «né des idées contenues dans le plan directeur original de la ZAC du Triangle de Gonesse créé par l’agence Güller Güller Architecte Urbaniste». L'importation danoise semble avoir été, dans ces circonstances, bien superflue.

«Le nouveau plan masse d’EuropaCity est conçu pour s’intégrer dans ce plan directeur et devenir un pôle structurant de la ZAC dont elle occupe environ un tiers», poursuit-elle. Bref, EuropaCity sera bel et bien un ersatz de ZAC...

L'intérêt – relativement mince – du projet était pourtant dans son échelle et sa démesure. En somme, «le gros truc». Un peu nouveau. Un peu inédit. Sûrement risqué. Aujourd'hui, en étouffant la polémique par un soupoudrage d'«icônes», EuropaCity semble augurer l'émergence au nord de la capitale d'un pendant commercial et ludique à l'ennuyeux et studieux plateau de Saclay où des «signatures» se partagent, là aussi, en bon voisinage des lots en tout genre.

Sans doute ne faut-il pas attendre, à Paris, d'autres surprises entre patates et betteraves.

Jean-Philippe Hugron

* Les équipes en lice pour dans les cadres des huit concours sont :

>salle de concert: AL_A, CAAU, Herault Arnold Architectes;
>salle de spectacle: Moreau Kusunoki, Tschumi Architectes BTuA, Clément Blanchet;
>centre culturel du 7e art: Manuelle Gautrand, Périphériques, Un Studio;
>hôtel 3*: Jérôme de Alzua, Basalt, Atelier(s) Alfonso Femia;
>hôtel 3*: Franklin Azzi, SCAU, Maes Architectes Urbanistes;
>hôtel 4* (parc aquatique): Benoy, WATG, Chabanne et Partenaires;
>hôtel 4* (centre de congrès): BDP, BLP, Architecture Studio, AAVP Architecture – Vincent Parreira;
>hôtel 5*: Dominique Perrault Architecture, Atelier Cos, Stefano Boeri Architetti, La Cime Architectural Design.

Réagir à l'article


tos2016

elzinc

Portrait |Sud et la nouvelle condition de l'architecte

David contre Goliath. Et vice versa. L’un tient généralement le bon rôle. L’autre non. Qui plus est, en lieu d’un géant, il s’agit d’une réussite et comme toujours, en France, le...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |La maquette sans Chichi ? Impensable!

Chichi. Antonio Chichi. Prononcez Kiki. Italien. Plus exactement Romain. Né dans le quartier de San Lorenzo, de parents pauvres. Rien ne le prédestinait à la célébrité si ce n'est son talent. Son oeuvre est...[Lire la suite]