tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Livre | Matières par Ivry Serres (12-10-2017)

L'agence Fernandez & Serres n'est plus à présenter. Son art passe pour remarquable voire exemplaire. Aussi faut-il désormais le transmettre. En ce sens, Ivry Serres, associé fondateur de l'agence, initie avec l'Atelier EGR et Regis Roudil un collectif d'architectes, KHORA, dont l'ambition est de proposer des séminaires d'un genre nouveau aux étudiants*.
Il fallait aussi prendre la plume. Invité par les éditions Cosa Mentale, Ivry Serres défend sa pratique. Intitulé 'L'Oeuvre des Matières'**, l'ouvrage se veut, avant tout, un «manuel». Le Courrier de l'Architecte vous en livre quelques extraits.

France | Atelier Fernandez & Serres

La matière «architecture» peut-elle avoir encore du sens aujourd’hui ? Plus que la création esthétique de l’architecture ne faudrait-il pas plutôt rechercher à bâtir des instants rares, simples et indicibles, des instants chargés de sens. Ne faudrait-il pas d’abord apprendre à comprendre et à caractériser nos actions ?

Mais comment reconnaître et orchestrer ces actions, ces moments indicibles ?

Cette exploration poétique permettrait de nous retrouver dans un équilibre fondamental, dans une communion architecturale personnelle et universelle.

Matière Esprit

Avoir de l’esprit, c’est avoir une capacité de raisonnement où la justesse est manipulée avec intelligence et discernement.
L’esprit permet de nous échapper de notre corps, il permet de prendre du recul pour contempler et toucher le monde des idées. Il apporte la distance suffisante pour relativiser une situation, une action.
L’esprit abrite en lui des dispositions particulières, enrichissantes, sources de bon sens et de bon goût voire de talent.
Apprenons à raisonner, à réfléchir et à concevoir avec justesse et évidence, apprenons à développer nos compétences.
A l’inverse de notre corps, l’esprit dépend de nous comme nos volontés et nos désirs. L’esprit est une réalité libre échappant à la matière.
«L’homme ne voit pas le monde : il le pense.» Octavio Paz, L’arc et la lyre

Matière Temps

Temps et espace sont indissociables. Quoi que nous fassions, nous sommes entourés d’espace et de temps. Le temps n’est pas figé, il est en mouvement constant, indispensable au déroulement de notre existence. Le temps est un présent fluide insaisissable. Le temps est aussi en nous, il est notre chair.
Sous la lumière, le temps prend forme et peut être malléable. Dans Penser l’architecture, Alberto Campo Baeza énonce que «c’est la gravité qui construit l’Espace, qui fait une relation à l’Espace, et la lumière qui construit le Temps, qui donne une raison au Temps.» Un jeu de volumes, un mur ou un long parcours comme une promenade scandée ou un cloître permettent d’allonger le temps. Il en est de même pour un escalier, un seuil ou une transition brutale qui ont pour conséquence de donner le sentiment d’un temps accéléré. On peut même croire à un temps arrêté dans certains lieux silencieux.
Le temps est lui aussi relié au matériau, à sa patine, à son vieillissement.
«L’homme ordinaire ne se préoccupe que de passer le temps, l’homme de talent que de l’employer.» Arthur Schopenhauer, Aphorismes sur la sagesse dans la vie

Matière Observation

L’observation est l’action de considérer avec attention des événements, des choses, des êtres. Plus l’oeil est exercé, plus notre environnement sera décrypté et plus fines et rigoureuses seront notre analyse et notre réponse.
Connaître pour observer et observer pour connaître.
«La faculté de créer ne nous est jamais donnée toute seule. Elle va toujours de pair avec le don d’observation. Et le véritable créateur se reconnaît à ce qu’il trouve toujours autour de lui, dans les choses les plus communes et les plus humbles, des éléments dignes de remarques. Il n’a que faire d’un beau paysage : il n’a pas besoin de s’entourer d’objets rares ou précieux. Il n’a pas besoin de courir à la recherche de la découverte : elle est toujours à portée de sa main. » Igor Strawinsky, Poétique musicale

Matière Beauté

La beauté est autour de nous, près de nous. Elle est partout dans notre monde, il y en a même trop.
Mais la beauté est dissimulée, il faut savoir l’apercevoir, savoir la stimuler. Elle peut venir à nous par hasard par une plaisante musicalité, par une sensation de bien-être. Ou venir par surprise sans aucune règle de composition. La beauté est souvent inattendue.
Comment la voir ou la percevoir ? Comment la définir ?
Apprenons à la ressentir, apprenons à la recevoir, soyons attentifs aux traits particuliers de la vie.
«La beauté déteste les idées. Elle se suffit à elle-même. Une oeuvre est belle comme quelqu’un est beau. Cette beauté dont je parle (…) provoque une érection de l’âme. Une érection ne se discute pas (…) Notre époque se dessèche à force de parlotes et d’idées.» Jean Cocteau, Poésie critique 1

Matière Persévérance

C’est l’amour de la recherche, de la motivation.
Dans la persévérance, il y a une notion de résistance, de persistance et de dépassement, c’est aller au-delà de ses forces, comme une course de fond, on se surpasse en permanence, on explore ses capacités.
Créer, c’est résister.
«Travaillons, continuons à travailler, animés par cette foi, avec l’espérance de contribuer à la grande oeuvre, de contribuer à élever une digue contre la vulgarité.» Luis Barragán, Discours pour le Prix Pritzker

Ivry Serres

*Séminaire proposé par le collectif d'architecte KHORA (l'atelier EGR,Regis Roudil et Ivry Serres de l'atelier Fernandez & Serres) sur le thème de la "ville paysage". Il portera sur la ville des Pennes Mirabeau (proche de Marseille) et se déroulera du 5 au 17 février 2018.

Il sera accompagné d'un cycle de conférences de Laurent Beaudouin, Giacomo Guidotti, Marc Barani et Jacques Lucan.

Plus d'information sur le site du collectif KHORA : www.atelierkhora.com

https://www.facebook.com/atelierkhora/

**L'oeuvre des matières, Ivry Serres, Editions Cosa Mentale,

Une édition de tête en 30 exemplaires accompagnée d'un dessin original signé est disponible :

http://cosamentale.com/produit/loeuvre-des-matieres/

Réagir à l'article


tos2016
elzinc novembre

Notice |Casa MO par Gonzalo Mardones Viviani

Gonzalo Mardones Viviani aime à citer son maitre Alberto Cruz Covarrubias pour qui, un architecture sans idée relèverait simplement de la construction. «Il est à mon sens l’architecte le plus profond de la...[Lire la suite]

elzinc novembre

Brève |Espace collectif à Casablanca : Workshop 'CasaLyon'

En réponse à une demande formulée par l’orphelinat de Sidi Bernoussi, à Casablanca, pour l’aménagement de ses espaces extérieurs, le collectif de jeunes architectes PourquoiPas ?! et plusieurs...[Lire la suite]


elzinc

Visite |Keramis et les cinq mousquetaires

Un bâtiment en peau de girafe. La proposition est étonnante d’autant plus qu’elle revêt le musée de la céramique de La Louvière. Sans doute faut-il y voir une allusion aux craquelures du...[Lire la suite]