Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Visite | Lina Ghotmeh et l'exercice de la restauration (18-10-2017)

Un restaurant ne vaudrait-il pas plus qu'un musée ? Il n'y a certes pas de petites expériences. Peut-être même que ces projets plus confidentiels offriraient les plus belles opportunités pour expérimenter. Pour s'en convaincre, direction le Palais de Tokyo où Lina Ghotmeh propose de chatoyants atours pour une nouvelle adresse culinaire.

75016

Lina Ghotmeh était de l'agence DGT, lauréate du Prix Afex pour le Musée National Estonien. Depuis cette récompense, elle et ses associés ont décidé de faire chemin à part. Retour à la case départ ? Peut-être. Du moins, les échelles changent sensiblement. Si Lina Ghotmeh poursuit le chantier d'une tour à Beyrouth, son premier projet livré en son nom propre est le nouveau restaurant du Palais de Tokyo.

Derrière les nobles façades du monument Art Déco, l'outrageuse et brutale nudité des espaces rénovés par Lacaton Vassal ne lasse pas de surprendre. Depuis un an, l'institution culturelle dédiée à l'art contemporain a toutefois engagé quelques évolutions. Une librairie conçue par OFFICE (Kersten Geers et David Van Severen) tempère un tant soit peu l'espace et le restaurant de Lina Ghotmeh le civilise davantage.

Aussi, la porte du palais franchie, le visiteur se trouve accueilli par un étrange spectre architectural : le minimalisme économique de Lacaton Vassal côtoie la trame pop et rigoureuse d'OFFICE qui elle même jouxte la sobre élégance imaginée par Lina Ghotmeh.

02(@TakujiShimmura)_B.jpg

Pour l'architecte, l'occasion était trop belle pour ne pas rester sans apprendre. «J'ai découvert à travers ce projet ce qu'était notamment la conception d'une chaise», reconnaît-elle. A l'agence, les prototypes en mousse ont été nombreux. Il s'agissait de parfaitement maîtriser les lignes pour que l'assise soit la plus confortable.

Encore fallait-il, dans cette logique, un fabriquant attentionné… et celui-ci ne s'est finalement pas totalement montré rigoureux. Le détail qui fait tiquer Lina Ghotmeh ? A peine perceptible ! La maîtrise du détail exigera pourtant un rapide retour à l'expéditeur.

Ce soin apporté n'a d'égal que le raffinement des prestations. «La matière !», lance l'architecte. Tel était son sujet de prédilection. Du marbre, de la terre, du bois, du laiton, des tissus…

L'architecte orchestre le tout en «trois actes» correspondant à trois espaces distincts, à trois «expériences» intitulées : le Ready-Made, les Grands Verres, la Glass House.

Cette division n'entrave certainement pas le volume général : «j'ai souhaité souligner les grands volumes de la nef, dialoguer et remontrer autrement sa matière», assure Lina Gothmeh. Remontrer ? Les journalistes présents en ce jour de présentation s'inquiètent des choix faits : d'où vient la terre ? Le marbre ? Remontrer est-ce réemployer ?

L'architecte s'en excuse presque mais la terre vient d'Autriche... les entreprises françaises sont, en la matière, encore rares. «La terre est arrivée par plaques que nous avons jointées sur place. Faire un bar avec ce matériau était un réel défi ! Il s'agissait de penser la meilleure rigidité de l'ensemble mais aussi son armature en bois et plus encore l'intégration des réseaux», dit-elle.

03(@TakujiShimmura).jpg

Pour célébrer l'air du temps, celui faisant du réemploi la plus contemporaine des vertus, les marbres de l'ancien restaurant ont été réutilisés, comme il se doit, dans les cuisines… «En arrivant sur le chantier, j'ai aussi découvert des murs d'une impressionnante beauté portant les stigmates de l'histoire du lieu avec des couleurs, des textures et une composition digne d'une œuvre d'art. J'ai décidé de les conserver et notre travail a consisté en un dialogue entre l'ancien et le nouveau, en leur juxtaposant des miroirs,des couleurs ou d'autres revêtements», explique-t-elle à ces auditeurs.

L'élan chipperfieldesque vient soulager plus encore les attentes d'un public rapidement séduit par l'esthétique offerte. «J'ai même conservé les toilettes de Stéphane !», sourit-elle... Stéphane Maupin était l'architecte du précédent restaurant. Lina Ghotmeh n'oublie pas, non plus de citer les «culs de bouteille» transformés en verre ni même les forage du chantier, en bougeoirs.

«Je voulais créer une autre matière à partir de l'existant, rester brut mais aussi donner une magie au lieu», résume-t-elle. Lina Ghotmeh fait, au Palais de Tokyo, la démonstration de son savoir-faire. Par dessus tout, de sa grande précision.

A table!

Jean-Philippe Hugron

04(@TakujiShimmura).jpg

Documents graphiques

10().jpg
Crédit : Lina Ghotmeh - Architecture
Afficher en plus grand

11()_S.jpg
Crédit : Lina Ghotmeh - Architecture
Afficher en plus grand

12().jpg
Crédit : Lina Ghotmeh - Architecture
Afficher en plus grand

13().jpg
Crédit : Lina Ghotmeh - Architecture
Afficher en plus grand

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Naud et Poux Architectes

2018, c’est trois livraisons significatives : 81 logements pour personnes âgées à Lyon, 37 logements en accession sociale à Gennevilliers et l’aménagement des espaces intérieurs du 55 Amsterdam....[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Philippe Pumain

2018, comme les précédentes, est passée à toute vitesse. 2019 devrait voir la fin du chantier et la réouverture du théâtre du Châtelet, entre autres…[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de Philippe Pumain

2018, comme les précédentes, est passée à toute vitesse. 2019 devrait voir la fin du chantier et la réouverture du théâtre du Châtelet, entre autres…[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Martin Duplantier Architectes

Des idées, des envies. De ville, de pièce. Une association, un renouveau. Un livre, une histoire. Des mots, des formes. Dessus, dessous. Loser, winner. [Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Dietrich | Untertrifaller Architectes

L’actualité de l’agence franco-autrichienne Dietrich | Untertrifaller Architectes est très riche. Parmi les livraisons récentes à l’international et projets en cours, on trouve notamment deux...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Brenac & Gonzalez & Associés

L'atelier d'architecture Brenac & Gonzalez & Associés a livré, au cours de l’année écoulée, une série de bâtiments aux programmes variés. Notamment, plusieurs immeubles de bureaux...[Lire la suite]