Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Histoire | Canal de Suez : Michel Roux-Spitz, retour d'Egypte (2/2) (28-03-2018)

Michel Roux-Spitz et Raymond Delamarre ont, en 1925, remporté un concours lancé par la Compagnie Universelle du Canal Maritime de Suez pour l’érection, près d’Ismaïlia, d’un monument célébrant la défense du Canal de Suez pendant la Première Guerre mondiale par des contingents britanniques, français, italiens et égyptiens. Ce projet admiré d'Albert Laprade est malheureusement oublié de l’exposition «L’Epopée du Canal de Suez» présentée à l’Institut du Monde Arabe à Paris jusqu’au 5 août 2018.

Egypte

Plans et maquette de plâtre illustrent un projet colossal. «Cette oeuvre de grand style doit être construite en granit rose et se composera de deux grands pylônes reposant sur de basses et longues terrasses superposées auxquelles on accédera par des pentes douce mourant dans les sables. Le monument sera visible de tous les navires traversant le canal dans les deux sens, ainsi que de la ville d’Ismaïlia. Cet ensemble sera complété par deux figures hiératiques», précise la Construction Moderne dans son numéro d’août 1925.

Situé «sur les rives d’Afrique», le monument impose, dès 1930, sa présence dans un paysage dunaire. «Étant donné ses vastes dimensions, sa réalisation nécessita plus de quatre années d'études et de travaux. L'architecte dut se rendre jusqu'en Egypte pour choisir l'emplacement le plus approprié : le Djebel Mariam fut finalement adopté ; c'est un vaste plateau désertique mesurant 500 mètres de longueur, 28 mètres de hauteur et placé en bordure du Timsah qui traverse le canal», note Albert Laprade dans les colonnes de L’Architecture.

02().jpg

La construction toute de béton est couverte comme promis de granit rose. Le matériau est extrait de la Maddalena, une petite île entre Corse et Sardaigne.

Les deux figures qui symbolisent la Civilisation et la Force, conçue par Raymond Delamarre, ont été réalisées à même la carrière insulaire à partir de modèles en plâtre «demi-grandeur».

Albert Laprade s’émerveille vraisemblablement du travail colossal : «En plein air, pendant plus de deux ans, les ouvriers travaillèrent à extraire d'énormes blocs de granit, représentant au total 5.000 mètres cubes. Tous les blocs furent ensuite taillés à la pointe, puis expédiés en Egypte, tous prêts à être montés, après avoir été appareillés, numérotés et emballés. Cette expédition représenta le chargement de plusieurs bateaux», note-t-il.

03()_B.jpg

L’architecte calcule : les piles du monument mesurent 40 mètres de haut. Le Djebel Mariam est à 28 mètres au dessus du canal. L’ensemble domine les rives de l’axe commercial sur plus près de 70 mètres. Il compare le projet de Michel Roux-Spitz à l’Arc de Triomphe et ses 50 mètres. 

«Ce magnifique jalon posé en bordure de la voie mondiale fera grand honneur à la France. Il évoque toutes les belles traditions de clarté, d'élégance, de force et de noblesse», conclut-il.

Ce projet est l’occasion pour Michel Roux-Spitz de développer ses contacts en Egypte.  Il travaille à la transformation du musée gréco-romain d’Alexandrie mais surtout, il se rapproche du baron Empain et de la société African Enterprise and Developpment.

Il transforme à cette occasion quelques immeubles d’Héliopolis conçus à l’origine par Alexandre Marcel, son beau-père mais aussi l’architecte de cette ville nouvelle voulue par le célèbre magnat belge.

04()_S.jpg

Apothéose, Michel Roux-Spitz se voit confier le projet du «Palais des Fêtes» d’Héliopolis. L’architecte, pour l’occasion, s’émancipe de ses réflexes classiques pour verser dans un curieux orientalisme. 

Cette parenthèse égyptienne ne sera malheureusement que très brève. Elle laisse toutefois à la postérité l'un des plus imposants monuments conçus par Michel Roux-Spitz. 

Jean-Philippe Hugron

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 d'aasb

2018 ? D'un côté, 11 logements sociaux et un local d’activités Rue de Meaux. De l'autre, un campus numérique et une résidence étudiante.[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Ibos et Vitart

Rénovation et extension du site du Quai d'Orsay – Ministère des Affaires Etrangères et du Développement International – Paris, France – concours 2016, études en cours   «Le projet...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de CFSA

Il n'y a aucune excuse pour faire quelque chose qui ne soit pas d'une beauté frappante - William Morris[Lire la suite]