Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Album-photos | La trame d'une nouvelle architecture... hollandaise (24-10-2018)

«Une construction rectangulaire monumentale» répondant d’un «fonctionnalisme subtil», telles sont les expressions choisies par l’agence KAAN Architecten pour évoquer le nouveau bâtiment de l’Institut des Sciences Moléculaires d’Orsay (Université Paris-Sud/CNRS) qu’elle vient de livrer avec FRES architectes. Implantée sur le campus de la future Université Paris-Saclay, l’institution répond d’une architecture où la rigueur du plan et des façades laissent deviner un nouvel âge de l’école hollandaise. Rem n’a qu’à se tenir à carreau ! 

Education | Saclay

02()_S.jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

03().jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

04()_B.jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

05()_B.jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

06()_S.jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

07()_S.jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

08()_B.jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

09()_B.jpg
Crédit photo : Fernando Guerra
Afficher en plus grand

10()_B.jpg
Elévation Sud
Crédit image :  Kaan Architecten
Afficher en plus grand

11()_B.jpg
Plan du rez-de-chaussée
Crédit image : Kaan Architecten
Afficher en plus grand


Plan du premier étage
Crédit image :  Kaan Architecten
Afficher en plus grand

13()_S.jpg
Coupe
Crédit image : Kaan Architecten
Afficher en plus grand

14().jpg
Coupe
Crédit image : Kaan Architecten
Afficher en plus grand

Réagir à l'article





Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]

Portrait |Il était l'architecte le plus dangereux du monde

L'appréciation n'est pas celle du Courrier de l'Architecte… mais du FBI. Sous la plume de son premier directeur, J. Edgar Hoover, elle cible un américain : Gregory Ain (1908-1988). Ses fréquentations teintées...[Lire la suite]


Portrait |Loci Anima, de la discrétisation au cabinet de curiosités

Connaissez-vous seulement les post-it solaires ou encore les façades-gouttières ? Il n'y a, chez Loci Anima, pas un projet sans une nouvelle expression. Alors, pour Françoise Raynaud, sa fondatrice, le bonheur paraît...[Lire la suite]