tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Archidéelles

08/1208/12

Destinés aux diplômés en architecture depuis 2012 formés dans les Hauts-de-France, en Ile-de-France ou en Belgique, ainsi qu’aux jeunes architectes installés sur ces territoires, ce concours vise à encourager l’innovation et à valoriser les jeunes talents de l’architecture qui construiront la ville de demain. Remise des dossiers le 8 décembre 2017 au plus tard.

Dans le cadre de cette nouvelle édition, les candidats sont invités à réfléchir à l’apport du design sur la production des façades. Un sujet porteur de sens à l’heure où Lille, berceau de l'entreprise de BTP, est finaliste pour devenir la capitale mondiale du design en 2020. Les architectes ont jusqu’au 8 décembre 2017 pour envoyer leur proposition et tenter de remporter l’un des trois prix décernés par le jury.

La façade, élément essentiel pour une intégration urbaine réussie
La peau des bâtiments d’une ville façonne sa personnalité, son univers, ses spécificités. Visible, elle crée du lien ou, à l’inverse le défait. Elle peut faire la fierté des habitants, attirer les convoitises ou au contraire, décourager les passants. C’est pourquoi la façade reste un élément essentiel de l’insertion du bâtiment dans son environnement urbain et de son appropriation par ceux qui y vivent et y travaillent.

Avec pour thème "Quand le design métamorphose nos façades", les participants au concours Archidéelles, devront proposer une nouvelle façon de concevoir la peau des bâtiments dans une perspective de convivialité, d’efficacité et de frugalité. Rénovation de bâtiments anciens, nouvelles constructions contemporaines, réflexion sur l’habitat durable, performance énergétique, apport/rapport à la rue, au quartier, à la ville,… sont autant d’angles sous lesquels aborder ce sujet.

A travers ce concours, Rabot Dutilleul souhaite encourager l’innovation dans la construction et répondre aux nouveaux enjeux de la ville, entre qualité d’usage, économie de partage et prise de conscience environnementale.

Pour les jeunes architectes, "c'est l'opportunité de se faire connaître et d'être reconnu auprès de la profession sur un territoire qui regorge de talents et de singularités" explique Martine Sam, lauréate de la 1ère édition d'Archidéelles.

Archidéelles, comment y participer ?
Le concours Archidéelles est ouvert à tout diplômé en architecture depuis 2012, formé dans les Hauts-de-France, en Ile-de-France ou en Belgique, aux étudiants inscrits pour l’année universitaire 2017-2018 en 5ème année d’architecture, ainsi qu’aux jeunes architectes installés sur ces mêmes territoires.

Les candidats ont jusqu’au 8 décembre pour remettre leur dossier de participation. Ceux-ci seront examinés par un jury d’experts qui sélectionnera 10 projets pour finalement désigner trois lauréats qui se verront remettre respectivement un prix de 3000 € (Prix LMH), 2000 € (Prix Caisse des Dépôts) et 1000 €. Chacun bénéficiera également d’une inscription pour l’année 2018, en tant que membre de l’association AMO Région Nord.

Le DOSSIER D'INSCRIPTION est à télécharger ici

Les 10 candidats retenus lors de la phase de présélection se verront offrir, quant à eux, l’opportunité d’intervenir dans le cadre de colloques et discussions. Un accompagnement sera en effet mis en place par Rabot Dutilleul afin de leur permettre de rencontrer des professionnels de l’architecture, d’intervenir dans des workshops au sein des structures et événements de la région Hauts-de-France.

Pour connaître le REGLEMENT COMPLET, c'est ici

tos2016
elzinc novembre

Portrait |Les mégalo-structures de Jon Jerde, un hommage

Il n'est pas dans l'habitude du Courrier de l'Architecte de tenir un carnet et de publier les nécrologies convenues en ces tristes occasions. L'exception fait toutefois la règle. Jon Jerde est décédé le 9...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Carl Fredrik Svenstedt, Swedish connection

Parisien, Suédois, formé aux Etats-Unis, ayant grandi au Canada, Carl Fredrik Svenstedt est un étrange hybride culturel. Architecte, il joue, derrière une apparence sage, des contradictions. Un goût pour la...[Lire la suite]


elzinc novembre

Portrait |Marina Tabassum, une architecte à Dacca

Lauréate du Prix Aga Khan 2016 pour la mosquée Bait-ur-Rouf située à Dacca, Marina Tabassum dessine les contours d'une pratique originale de l'architecture au Bangladesh, loin des majors de la construction et autres grands...[Lire la suite]