L'année 2010 de Brenac + Gonzalez

«Les finitions sont fondamentales ; sans elles, le projet est affaibli. Le détail valorise les usagers», assurent Olivier Brenac et Xavier Gonzalez. Au-delà du contexte, les deux associés conceptualisent une architecture de situation. Sans monumentalité ni emphase, le collège Jean-Perrin à Nanterre illustre le propos. Ils surprendront encore en 2011.

   1/15