tos

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brise-soleil Lakal Easy

Lakal propose une gamme complète de brise-soleil orientables avec différents types de lambrequins ou de caissons qui convient à tous les besoins et tous les types de constructions. D’un design actuel et sobre, disponible en version treuil ou motorisé, le brise-soleil Lakal Easy répond à toutes les attentes.

Communiqué de presse

Lakal propose différents systèmes de brise-soleil orientables dont l’efficacité optimale est rendue possible grâce à un montage à l’extérieur, devant la fenêtre. La chaleur est ainsi déjà bloquée devant la fenêtre, avant que l’intérieur de la maison ne soit surchauffé. Par rapport à des brise-soleil orientables intérieurs, les brise-soleil orientables extérieurs assurent en outre une meilleure occultation du soleil grâce à une bonne jonction avec le cadre de la fenêtre.

La conception du brise-soleil Lakal Easy permet l’intégration de différents types de lambrequins. Il s’adapte à toutes les configurations et à tous les styles de façades car il est disponible dans de nombreux coloris.

Les matériaux utilisés et les techniques d’assemblage lui confèrent ainsi une grande stabilité. De plus, son installation est simplifiée grâce au pré-montage réalisé en usine. Peu salissant, le brise-soleil Lakal Easy ne nécessite quasiment pas d’entretien et constitue un accessoire indispensable aux façades les plus exposées au soleil.

Le brise-soleil orientable Lakal Easy existe désormais avec des lamelles Z, en plus des lames plates classiques et en version rabattue, qui assurent une obturation étanche. De plus, leur résistance au vent est sensiblement plus élevée. Les lames sont rabattues sur leurs bords par des bourrelets d’amortissement et d’étanchéité roulés au laminage, qui rendent le brise-soleil orientable particulièrement stable.

Pouvant être intégrée dans un caisson existant ou installée ultérieurement de façon indépendante sur une façade isolée, la nouvelle gamme comprend différents designs et options. Elle permet de moduler la lumière dans la pièce grâce à l’inclinaison réglable des lames, disponibles en différents coloris et formes, avec ou sans oeillets en acier inoxydable.

Il est aussi possible de créer une ambiance intime que de profiter au mieux de la luminosité de la baie vitrée (avec un angle d’ouverture de 38° à 180°).

De plus, le brise-soleil orientable permet des économies d’énergie en été : lorsque ce dernier est baissé, on évite de surchauffer la pièce et donc de surexploiter la climatisation tout en gardant la lumière.

En savoir plus :

Lakal GmbH
Zinzinger Str. 11 | 66117 Saarbrücken | Allemagne
info[at]lakal.fr
www.lakal.fr

elzinc

Portrait |Avec Michel Rémon, faire le mur !

Faire, agir, contempler… quelques mots d'ordre pour Michel Rémon. Toutefois l'architecture n'est pas le centre du tout. L'usager, l'habitant, le patient, le lecteur, le sportif… tous ces individus qui peuplent chaque construction...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Pour ne plus avoir d'a priori, schneider+schumacher

L'architecture allemande est particulièrement méconnue depuis «l'autre côté du Rhin». Elle se résume bien souvent à l'austère image d'une rigueur ascétique, à un art...[Lire la suite]


elzinc

Portrait |Pierre-Alain Dupraz, architecte-topographe

«Pour mes pairs, je serais romand de tendance française», sourit Pierre-Alain Dupraz. De l'autre côté de la frontière, en France, il est, tout simplement, un architecte «suisse». De fait, il...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Porro-de la Noue, à la poursuite du conte

L’histoire continue. Un univers de vitraux, d’oiseaux, d’ogives, de seins et de tétons. L’exubérance n’a d’égal que la dignité qu’offre l’architecture à ses usagers....[Lire la suite]

elzinc

Portrait |Chen Kuen Lee, après Scharoun

Voilà une carrière qui force la curiosité. En 1931, Chen Kuen Lee quitte la Chine pour rejoindre l’Allemagne. Il y étudie l’architecture et travaille aux côtés de Hans Poelzig et Hans Scharoun. Il...[Lire la suite]

elzinc

Portrait |DATA, de Christian Hauvette à l'OMA

Hommes des années 80. «Provinciaux», dixit Léonard Lassagne. Lui est Stéphanois, le second - Colin Reynier -, Carpentrassien. A l'orée de la trentaine, le duo a créé en 2010 son agence, DATA (pour...[Lire la suite]