studio

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Fany Glass : le décor verrier moderne et résistant vient remplacer le vitrail

Dominique Legris, Maître verrier et le bureau d’études de Fany Glass, en collaboration avec une entreprise de menuiserie, ont achevé de restaurer la cage d’escalier d’un immeuble parisien en remplaçant les vitraux par des décors verriers en double vitrage. En effet, la qualité des décors verriers Fany Glass vient succéder aux vitraux peu isolants et fragiles car anciens.

Infomercial

02(@FanyGlass).jpg Le décor verrier remit au goût du jour

Devenu objet de décoration vers la fin du XIXe siècle, le vitrail habille désormais notre quotidien. On le retrouve ici dans une cage d’escalier parisienne. Cependant fragile, il a été remplacé par un décor verrier Fany Glass plus moderne et résistant.

Un changement qui s’inscrit dans la continuité

Les décors verriers Fany Glass conservent en effet l’esthétique originale du vitrail, le plus résidant dans le fait de bénéficier d’un verre avec un double vitrage de qualité à prix abordable.

De multiples possibilités

Chacun peut créer son propre décor selon ses goûts et ses envies et en fonction des ambiances recherchées. De fait, Fany Glass dispose d’une bibliothèque d’images mise à la disposition des concepteurs. Ainsi, chaque réalisation est unique et originale.

03(@FanyGlass).jpg A propos de Fany Glass

Le bureau d’études de Fany Glass est en mesure d’étudier tout type de demandes et de proposer un projet sous forme de maquette personnalisée. Des vérandas et autres ensembles de menuiseries nécessitent parfois en effet une composition bien particulière. Qui plus est, la technologie Fany Glass permet de réaliser des ensembles de décors verriers de grandes dimensions tels que des Skydômes, coupoles ou de grandes verrières pour un budget raisonnable comparé au vitrail traditionnel. 

Dominique Legris, Maître verrier et créateur de vitraux depuis plus de 25 ans, met son savoir-faire et son expérience au service des architectes, décorateurs d’intérieur, architectes des bâtiments de France et monuments historiques afin de concrétiser leurs projets. 

04(@FanyGlass)_S.jpgEn savoir plus :

Fany Glass
9 chaussée Jules César | ZAC des Beaux Soleils | 95520 Osny
T. 01.34.66.42.92
contact[at]fany-glass.fr
www.fany-glass.fr

design in

Présentation |Les 'gratte-nuages' de Zagreb expliqués aux Croates

Dans un article publié le 1er octobre 2011 dans le quotidien croate 'Večernji list' (Courrier du soir), la journaliste Javorka Lemo présente l’oeuvre des auteurs «des plus hauts bâtiments du pays», les...[Lire la suite]

archizinc

Projet |BIG à l'assaut de Vancouver ou Vancouver sauvée par BIG

Dans un article publié dans le quotidien canadien Globe and Mail du 9 mars 2012, la critique d’architecture Lisa Rochon se félicite du projet de tour confié à l’agence danoise BIG à Vancouver. A lire la...[Lire la suite]

LCDLA

Actu |César Pelli : «Je ne crois pas que la tour intimide»

Graciela Marín, journaliste au quotidien généraliste chilien La Tercera, revient dans l’édition du 2 septembre 2012 sur la construction de la tour Costanera, la plus haute de Santiago du Chili, à 'Sanhattan',...[Lire la suite]

LCDLA

Présentation |Libres, les échelles monégasques de Jean-Pierre Lott

Un morceau de ville... d'aucuns pourraient imaginer un quartier entier. A Monaco, l'effet de compression est tel que les échelles implosent et un édifice peut être à lui seul un morceau de ville à part...[Lire la suite]

LCDLA

Entretien |A Anfa, la symphonie végétale d'Edouard François, qui grimpe, qui grimpe

Les façades végétales de tours résidentielles et de bureaux caractérisent le projet 'Les Jardins d’Anfa' prévu sur le site historique de l’ancien aéroport de Casablanca-Anfa. Dans un...[Lire la suite]

LCDLA

Présentation |Libres, les échelles monégasques de Jean-Pierre Lott

Un morceau de ville... d'aucuns pourraient imaginer un quartier entier. A Monaco, l'effet de compression est tel que les échelles implosent et un édifice peut être à lui seul un morceau de ville à part...[Lire la suite]