studio

Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

L'agence Lipsky+Rollet architectes adopte OPR6 de Wapp6

L’agence fondée depuis plus de 20 ans par les architectes Florence Lipsky et Pascal Rollet a choisi le logiciel OPR6 de Wapp6 pour le suivi de ses chantiers publics et privés et la gestion des réserves de ses nouveaux programmes de logements. La solution logicielle éditée par Wapp6 optimise les échanges et la collaboration avec les entreprises prestataires qui participent au projet depuis le démarrage des travaux jusqu’à leur réception.

Infomercial

Lipsky+Rollet architectes recherchait une solution logicielle accessible sur tablette tactile pour optimiser la levée des réserves au moment de la réception de ses chantiers. C’est dans cette quête que le progiciel OPR6 de Wapp6 s’est révélé être la solution pour le cabinet d’architectes.

«Au-delà de cette phase critique de livraison au client, nous voulions être plus efficaces au quotidien, sur le terrain et en agence tout au long du suivi du chantier. Nous avons choisi OPR6 pour éliminer tous les risques d’erreurs ou d’oublis dans les relevés de réserves et pour alléger le traitement administratif en agence», explique Sébastien Freitas, architecte chez Lipsky+Rollet architectes.

02(@DR)_B.jpgOPR6 renforce la maîtrise d’oeuvre du cabinet Lipsky+Rollet architectes et facilite les échanges et la collaboration avec les entreprises prestataires. Sur le terrain, au fil de ses visites, l’architecte indique, en quelques clics, les réserves constatées sur les plans qui s’affichent sur sa tablette. Il lui suffit alors de pointer la zone où se situe la réserve, de cocher des cases paramétrées, d’ajouter son commentaire ; la réserve vient alimenter la base de données d’informations, exactement là où il faut.

Une fois de retour à l’agence, il ne lui reste plus qu’à synchroniser les données et à les rendre accessibles à ses partenaires via la plateforme informatique sécurisée pour qu’ils accèdent en quelques minutes à un compte-rendu précis. Fini le temps où l'on devait au retour des visites s’affairer à des tâches fastidieuses comme scanner les plans annotés, décrypter des notes prises sur le chantier, saisir les réserves sur les centaines de lignes d’un tableur, envoyer les comptes-rendus par mail aux fournisseurs, s’assurer qu’ils les avaient bien reçus, etc.

«OPR6 permet de suivre au plus près chaque entreprise prestataire et de mieux coordonner l’ensemble. Il nous évite les pertes de temps et les ressaisies ; la réserve n’est écrite qu’une fois, au moment du relevé terrain et se trouve automatiquement listée dans le PV de l’OPR», rappelle Sébastien Freitas, architecte chez Lipsky+Rollet architectes.

«Notre outil sécurise les cabinets d’architectes. Il garantit la traçabilité des informations relevées tout au long du chantier et leur permet véritablement de mettre la qualité et le respect des délais au coeur de leurs process», explique Franck Meudec, le PDG et fondateur de Wapp6.

03(@DR)_S.jpgA propos de Wapp6

Créée en 2009 par Franck Meudec, expert des systèmes d'informations pour le BTP, Wapp6 s’appuie sur plus de 12 ans d’expérience dans le secteur. La vocation de Wapp6 est d’assister ses clients dans la gestion de l’information de leurs projets de construction.

Wapp6 a mis au point une gamme de solutions informatiques et propose une combinaison d’offres associant logiciels et services, répondant à toutes les tailles et typologies de projet. Wapp6 investit massivement en R&D pour apporter des solutions simples et efficaces.

En savoir plus :

Wapp6
191 avenue Aristide Briand | 94230 Cachan
T. +33.(0)1.79.84.17.60
www.wapp6.com

design in

Entretien |A Mexico, Richard Meier : moderno, mode-e-e-e-e-eerno !

En France, les architectes japonais ont bonne place. Au Mexique, les agences anglo-saxonnes ne déméritent pas. Richard Rogers par exemple mais aussi Richard Meier. Avec ce dernier, Juan José Kochen, journaliste pour la revue...[Lire la suite]

archizinc

Chronique |IGH : Paris frustrée, Paris libérée ?

Paris en veut. A l’ouest, à l’est, au nord, au sud. Des tours, oui ! Rectangulaires, triangulaires, trapézoïdales... Blobesques ? Non, trop cher. La collection de sculptures est encore virtuelle. En 2017,...[Lire la suite]

LCDLA

Présentation |Torre David : carcasse à Caracas

Un bidonville debout. La Torre David, au centre de Caracas, devait être à l’origine la plus haute tour du quartier d’affaires de Candelaria. Elle est aujourd’hui le symbole d’une architecture formelle devenue...[Lire la suite]

LCDLA

Entretien |A Mexico, Richard Meier : moderno, mode-e-e-e-e-eerno !

En France, les architectes japonais ont bonne place. Au Mexique, les agences anglo-saxonnes ne déméritent pas. Richard Rogers par exemple mais aussi Richard Meier. Avec ce dernier, Juan José Kochen, journaliste pour la revue...[Lire la suite]

LCDLA

Projet |A Belgrade, la nouvelle tour donne le tournis

Une tour pivotante du sulfureux David Fisher, en Europe ? Dans un article paru au printemps 2012 dans le trimestriel serbe ArhArt Magazin, la journaliste Jovana Milić relate le projet d’édification d’un gratte-ciel...[Lire la suite]

LCDLA

Visite |L'insomnie de Dominique Perrault

La générosité serait-elle dangereuse ? La DC Tower, conçue par Dominique Perrault à Vienne, est haute, élégante, incroyablement belle. Il y a, dans le trait, un peu de l’étrange...[Lire la suite]