Le Courrier de l'architecte - Retour à l'accueil

Entrez votre e-mail pour vous inscrire

Brève | Reconversion d'un ancien parking en immeuble de bureaux, Paris 17e (21-11-2014)

«Ouvrir le projet, relier les espaces et utiliser la lumière et le ciel comme moteurs, tels étaient les objectifs premiers pour cette restructuration», écrivent les architectes de l'agence 2/3/4 architecture au sujet de la reconversion d'un ancien parking rue Médéric, Paris 17e... en immeuble de bureaux, livré en juin 2013. Notice architecturale.

Notice Architecturale | 75017 | 2/3/4/ architecture

Cette rénovation de bureaux se situe rue Médéric, au coeur du 17e arrondissement de Paris. Il s’agit d’un immeuble à R+7, constitué de 3 demi-niveaux de sous-sol, de 7 niveaux de bureaux dont 1 halle avec un point de vue panoramique sur Paris.

Parking à l’origine, le bâtiment fonctionne en demi-niveaux formant deux plateaux reliés par des escaliers (ancienne rampe). Il possède en outre un patio qui s’arrêtait au R+1.

02(@Nicolas Fussler)_B.jpgLe cahier des charges prévoit que les caractéristiques intrinsèques principales de l’immeuble sont la modularité, le confort, l’ergonomie et la convivialité, qu’il est responsable et durable et doit donc répondre à 3 labels : bâtiments BBC - Rénovation 2009 et plan climat Paris, Certification NF bâtiment tertiaire - Démarche HQE, Breeam niveau very good.

Par ailleurs, l’accessibilité aux PMR, la sécurité incendie, le confort thermique et acoustique ont été repensés et étendus à l’ensemble du bâtiment.

Le patio, élément central et structurant, est descendu jusqu’au rez-de-chaussée : plus large à sa base pour une plus grande transparence, il est ensuite rythmé par 3 loggias végétalisées doubles hauteurs qui tournent alternativement sur ces faces. 

Cet enroulement ascensionnel des loges ainsi que le patio deviennent l’élément fédérateur du projet, un repère dans le bâtiment. Ainsi, la lumière rentre au coeur du hall et se diffuse tout autour.

La pierre est l’un des éléments qui donne la clarté et l’unité de ce lieu : elle est posée au sol (faisant le lien entre l’extérieur et l’intérieur) et se retourne verticalement sur l’une des parois. Les luminaires encastrés en plafond et dans la pierre forment des lignes lumineuses qui guident le visiteur et renforcent la luminosité. L’inox miroir permet, quant à lui, de dématérialiser et de souligner la fluidité du lieu.

03(@Nicolas Fussler)_S.jpgLe vert (du végétal) et le verre (de la sérigraphie) accentuent l’unité des espaces : le regard les retrouve toujours, ils soulignent le lien créé par le patio.

Retrouver l’écriture de la façade existante tout en l’anoblissant : les deux ensembles vitrés permettent la transparence depuis la rue et les cadres et habillages en aluminium anodisé lui confèrent une élégance digne de l’immeuble.

04(@Nicolas Fussler)_S.jpgGarder les volumes, les contraintes inhérentes à ce lieu et les qualités intrinsèques du bâtiment : les escaliers de demi-niveaux ainsi que les plateaux de bureaux s’enroulent autour d’un noyau qui contient la technique, les services et les circulations verticales. Il est mis en scène par une peinture décorative métallisée et une gorge lumineuse diffusant une lumière rasante. Cette circulation renvoie à la fonction initiale du bâtiment (un parking). Les vues transversales et longitudinales sont créées.

Un des plus beaux points de vue de Paris : redonner à ce niveau et à sa terrasse une dimension exceptionnelle. Elle devient de plain-pied et permet ainsi une vue panoramique sur tout Paris. La structure Eiffel de la halle est mise à nu et file au-dessus des espaces, la halle retrouve ses dimensions majestueuses.

2/3/4/ architecture

05(@234 architecture)_S.jpgFiche technique

Programme : réhabilitation d'un ancien parking en immeuble de bureaux, Paris 17e : immeuble (R+7) à usage de bureaux (500 personnes maximum). Terrasse R+7. Patio et loggias. Parking 22 places avec vestiaires et archives
Maîtrise d’ouvrage : Privée
Maîtrise d’oeuvre : 2/3/4/ architecture, Jean Mas
Maître d’oeuvre d’exécution : Christian Lobert
B.E.T. Structure : Scyna 4
B.E.T. Fluides : Cap Ingelec
Economiste : G.V. Ingénierie
Entreprise générale : Dumez Ile-de-France
Surface : 6.600m²
Livraison : juin 2013
Coût des travaux : 10,7M€ H.T.

06(@Nicolas Fussler)_B.jpg

Réagir à l'article


Album-photos |L'année 2018 de Groupe-6

Expositions, Saclay, santé !    L'exposition Interactions à la Galerie d'architecture s'est prolongée à Grenoble où elle durera encore quelques semaines ! Cette année 2018 a aussi mis à...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Pierre-Alain Dupraz

Après une riche année 2017, notamment avec les 1ers prix obtenus pour deux concours majeurs sur Genève que sont l’aménagement de la rade et la réalisation de la Cité de la musique, ce dernier en...[Lire la suite]


Album-photos |L'année 2018 de MDNH architectes

L'agence a livré en 2018 la première tranche d’un îlot de 79 logements à Bonnières sur Seine (78), un ensemble urbain qui redynamise le centre bourg et qui s’articule avec la nouvelle urbanité de...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de Naud et Poux Architectes

2018, c’est trois livraisons significatives : 81 logements pour personnes âgées à Lyon, 37 logements en accession sociale à Gennevilliers et l’aménagement des espaces intérieurs du 55 Amsterdam....[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 de RozO

Ce salon urbain réalisé par RozO pour Icade marque un renouveau de ces parcs d'activité en développant une autre relation au lieu de travail. RozO redessine l'ensemble des espaces extérieurs du site afin que ces...[Lire la suite]

Album-photos |L'année 2018 d'Avenier&Cornejo

2018, année de l’engagement… pour l’environnement…la société… et l’Architecture a son rôle à jouer. Alors nous avons communiqué… exposition à New York sur...[Lire la suite]